Mot de la

présidente

L’année 2015-2016 a été marquée par des changements qui ont remis en question des valeurs fondamentales de La Maison Aube-Lumière. L’une d’entre elles, l’engagement, a été mise en évidence. C’est pourquoi j’ai choisi de vous en entretenir plus spécifiquement dans ce message annuel.

Depuis 1997, La Maison s’est engagée envers la communauté estrienne à offrir des soins et des services de grande qualité aux personnes atteintes de cancer en fin de vie, ainsi qu’à leurs proches. Si je me fie à la réputation d’excellence dont bénéficie La Maison, je peux dire, sans crainte de me tromper : « Mission accomplie! ». Cela a été rendu possible grâce à l’engagement indéfectible de nos partenaires et donateurs qui ont fait preuve, année après année, d’une grande générosité envers La Maison et au dévouement incroyable des membres du personnel et des nombreux bénévoles œuvrant dans tous les secteurs d’activités. Vous retrouverez dans ce rapport annuel plus de détails sur leur indispensable contribution pour laquelle je les remercie du fond du cœur.

Les membres du conseil d’administration ont également démontré leur engagement d’une manière toute particulière en effectuant la révision des règles de gouvernance et d’éthique, ce qui a conduit à la refonte en profondeur de nos règlements généraux. Ils ont également adopté une nouvelle image de marque qui a été présentée au grand public par le biais d’une campagne de notoriété qui s’est déroulée au cours de l’automne et qui visait à mettre en valeur notre slogan « Aimer. Vivre. ». Notre nouveau logo est maintenant bien intégré à l’interne et de plus en plus reconnu à l’extérieur de nos locaux. Mais surtout, ils ont adopté à l’unanimité une position difficile concernant l’aide médicale à mourir.

Eh oui, au cours de l’automne, La Maison Aube-Lumière a été sur la sellette aux niveaux régional, provincial et même national puisqu’elle a été la première maison de soins palliatifs au Québec à annoncer qu’elle rendrait disponible l’aide médicale à mourir dans ses locaux. Cette décision a été prise à la suite d’une démarche structurée de réflexion et de consultations. Elle s’appuie principalement sur le principe visant à respecter les choix et les valeurs des patients accueillis à La Maison. La directrice générale a d’ailleurs offert à quelques reprises des séances d’information ouvertes à la population afin d’expliquer le contenu de la Loi 2 concernant les soins de fin de vie qui porte sur l’aide médicale à mourir, mais aussi sur la sédation palliative continue et les directives médicales anticipées (DMA). Dans le cadre de mon travail, j’ai également fait une tournée provinciale pour expliquer les DMA. Je vous rappelle que tous le renseignements portant sur les soins dispensés aux patients sont strictement confidentiels, incluant ceux portant sur l’aide médicale à mourir.

Au-delà d’assurer la pérennité de La Maison et de maintenir le haut niveau de qualité des soins dispensés, il est important de continuer à se démarquer, notamment par le biais de l’innovation. À cet égard, de nouveaux projets sont actuellement en voie de développement et j’espère que j’aurai le grand plaisir de vous en faire part l’an prochain.

 

 

Me Élisabeth Brière
Présidente

La Maison Aube-Lumière

Mission

Accueillir gratuitement des personnes atteintes du cancer en fin de vie et leur prodiguer des soins palliatifs de grande qualité; les accompagner, ainsi que leurs proches, en répondant à leurs besoins psychosociaux et spirituels; contribuer à l’avancement de l’enseignement en soins palliatifs.

Vision

Être la référence pour l’excellence et la diversité des services dispensés dans le plus grand respect des valeurs humaines prônées par la philosophie des soins palliatifs de fin de vie.

Valeurs

Le respect : Entretenir en tout temps des rapports fondés sur l’égard et la considération, que ce soit dans ses paroles, ses comportements ou ses actions.

L’empathie : Être ouvert aux émotions et aux sentiments des autres afin de mieux les accueillir sans jugement, sans toutefois les ressentir à leur place.

L’excellence : Rechercher en permanence le dépassement de soi et la perfection afin d’offrir des soins et un accompagnement de qualité optimale.

La générosité : Maintenir un esprit d’ouverture et de don de soi favorisant l’entraide et la bienveillance les uns envers les autres.

L’engagement : Être exemplaire dans ses comportements, loyal envers l’organisation et s’engager au quotidien dans la concrétisation de sa mission.

Historique

Il était une fois… La Maison Aube-Lumière

4 juillet 1989 –L’Abbé Desève Cormier lance l’idée de fonder une maison destinée à accueillir des personnes atteintes du cancer.

8 décembre 1989 – Des lettres patentes demandées par Gaétan Beaulieu, Jacques Codère, Jean-Luc Grégoire, Jacques Letellier et Jean-Yves Sauvageau sont émises à La Maison Aube-Lumière, nom proposé par l’Abbé Desève Cormier.

Mars 1997 – L’organisme acquiert l’ancien monastère des Pères du Très Saint-Sacrement situé au 220, rue Kennedy Nord.

26 juin 1997 – Marie-Paule Kirouac est embauchée à titre de directrice générale pour préparer l’ouverture de la future maison et en assurer la gestion par la suite.

1er décembre 1997 – La première personne atteinte du cancer en phase avancée est accueillie à La Maison Aube-Lumière qui compte alors 10 lits.

1er mars 2013 – La Maison Aube-Lumière emménage dans un tout nouvel immeuble de 12 chambres situé sur les terrains entourant le CHUS-Fleurimont.

Statistiques

Voici quelques statistiques concernant l’exercice 2015-2016

stats_3

* La durée moyenne d’un séjour est de 22 jours si l’on ne considère pas les séjours de plus de 100 jours dans le calcul de la moyenne.

Publications

Visite virtuelle

Nous vous invitons à visiter notre maison.